Sélectionner une page

Combien d’entre nous commencent à prendre conscience qu’il serait intéressant de se remettre au sport l’été approchant ?

Admettons-le, se remettre à courir n’est jamais évident. Lorsque le dernier entrainement est loin, que la motivation s’est étiolée suite aux températures moins clémentes de l’hiver et du début de printemps, que faire pour se remettre au sport ?

Nous allons dans cet article user d’actions simples et jouer avec notre imagination pour retrouver moral et motivation lorsqu’il s’agit, par exemple, de lacer ses chaussures et d’aller courir (la méthode est identique et s’adapte à tous types de sports).

Etape 1  Se fixer un objectif

Je vous la donne en mille, la première étape est de se décider à courir. Une bonne détermination d’objectif va vous permettre de vous remettre en action. Voir Article 1/2 Se fixer un objectif et l’Article 2/2 Se fixer un objectif pour être beaucoup plus performant.

Etape 2  Officialiser votre objectif

La deuxième étape est de vous inscrire à une course ou un événement officiel qui doit être à la fois ambitieux et non disproportionné à votre niveau actuel. Si vous n’avez jamais couru de votre vie, il existe certainement des étapes intermédiaires au marathon. Suivant le temps de préparation que vous vous donnez, un semi-marathon ou un dix kilomètres peuvent être plus adaptés.

Etape 3  Motivation sociale

L’idée va être ensuite de crier haut et fort que vous allez participer à cet événement sportif. L’engagement financier et la parole vont vous pousser inconsciemment à l’action ! Certains pourront répondre que l’avis des autres n’a aucun intérêt à leurs yeux ; la majorité s’accordera sur le fait qu’il est bien plus difficile de renoncer une fois que la peau de l’ours à été vendue. N’est-ce pas ?

Etape 4  Plaisir personnel

Allez ensuite vous acheter un équipement qui vous plait. Offrez-vous les dernières chaussures de votre marque préférée, utilisez du matériel adapté qui vous procure confort et sécurité. Faites-vous plaisir, les spécialistes vous diront qu’il s’agit là d’une source de motivation évidente.

Etape 5  Préparer son mental

L’idée va être à présent de faire un petit voyage intérieur.

Fermez les yeux et détendez-vous en adoptant la position qui vous procure le plus de confort. Vous pouvez commencer par explorer le lieu dans lequel vous êtes. Soyez attentif à cinq sons puis dites-vous : « ces sons font de plus en plus partie de mon expérience interne. »

Soyez à présent attentif aux différents relâchements du corps. Scannez votre corps de haut en bas et percevez à chaque fois de quelle manière le corps se détend. Dites-vous simplement : « je lâche prise progressivement et je rentre confortablement dans l’expérience. »

Imaginez alors un grand escalier qui peut à votre convenance monter ou descendre. Dites-vous simplement « marche après marche, mon imaginaire devient de plus en plus présent ». Imaginez que chacune des marches vous emmène un peu plus loin, un peu plus profondément en vous. À la fin de l’escalier, imaginez une porte qui s’ouvre sur un endroit magnifique.

Cet endroit naturel est le lieu idéal pour courir. Construisez votre lieu d’entrainement rêvé. C’est ici que vous allez commencer votre entrainement.

Commencez celui-ci en courant doucement. Imaginez alors une sensation de raideur, d’engourdissement des jambes. Ressentez pendant quelques instants seulement la résistance d’un début de saison lorsque les jambes ne sont pas encore complètement remises en route.

Puis imaginez prendre de la distance avec vous-même, en vous voyant courir dans ce décor imaginaire depuis un autre point de vue. Imaginez quelques instants que les jambes sont comme retenues, vous pouvez rajouter une couleur particulière sur les jambes, un accessoire particulier qui symbolise la résistance. J’utilise pour ma part le boulet qui est dans ma subjectivité hautement symbolique.

Plus vous courez dans ce rêve éveillé et plus vous allez vous détacher de cette résistance. Regardez l’accessoire se détacher de vous, imaginez que la couleur des jambes évolue au fur et à mesure vers une couleur qui symbolise de plus en plus la légèreté.

Puis réintégrez par l’imagination votre corps et ressentez la légèreté. Demandez-vous comment vous pourriez la rendre encore plus présente. Changez alors les couleurs, rendez-les plus lumineuses. Percevez le confort de chaque foulée…

À présent vous allez pouvoir faire grandir votre motivation. Si la motivation avait une forme particulière quelle serait-elle ? Imaginez et soyez créatif ! À l’instar du jeu « Mario Kart » imaginez que ce symbole est présent sur votre parcours. Vous le voyez pour le moment de très loin.

Plus vous vous approchez de lui et plus il grossit. Restez les yeux rivés sur ce symbole. Plus il grossit et plus la sensation va grandir à l’intérieur de vous. Percevez ce changement subtil. Lorsque vous êtes au pied de l’élément symbolique, il doit être au minimum aussi grand que vous. Puis imaginez qu’il rentre à l’intérieur, vous le ressentez… imaginez la sensation de la motivation qui grandit en vous ; ressentez la montée d’énergie ou une autre sensation caractéristique de la motivation.

Finalement, toujours par l’imagination, ressortez de vous-même et percevez de quelle manière l’entrainement de votre double semble plus agréable, plus plaisant. Regardez son visage, la posture de son corps.

Vous pouvez même imaginer que plus le double cours et plus le corps se transforme, plus il devient agréable à regarder… comme dans vos fantasmes.

Rerentrez une dernière fois dans le corps pour profiter de la sensation agréable.

Ressortez enfin de cette expérience et allez courir !

N’hésitez pas à partager vos expériences et vos adaptations de la technique.